Développement personnel

Comment bien choisir son coach ?

Portrait d'un homme d'affaires

Un problème professionnel à résoudre ? Un nouveau poste en vue ? Un coaching professionnel peut vous aider à vaincre les obstacles. Mais pas question de choisir le premier coach venu !

Choisir son coach

Première question à se poser : êtes-vous prêt à suivre ce type d’accompagnement ? En effet, sur le plan personnel, un Coaching professionnel doit conduire à se remettre en cause et à corriger ses points faibles.


Par conséquent, ne choisissez pas un coach trop bienveillant !
Pour trouver le bon prestataire, fiez-vous au bouche à oreille. Il est aussi conseillé de s’orienter vers un organisme reconnu (SFCoach®, International Coaching Federation, par ex.). C’est souvent un gage de déontologie sur un marché où le meilleur côtoie parfois le pire !

Demander des références

La présélection effectuée, n’hésitez pas à questionner votre futur prestataire en entretien. C’est la meilleure façon de vous assurer qu’il possède les qualités clés d’un bon coach : sens de l’écoute, de l’observation et du questionnement.
Validez certains critères, à commencer par son parcours professionnel. Assurez-vous qu’il a suivi une formation au coaching. S’il a occupé des fonctions opérationnelles en entreprise, c’est un plus.
Un bon spécialiste du Coaching professionnel se reconnaît aussi à son enseignement diversifié (programmation neurolinguistique, Analyse transactionnelle, approche systémique…).

Border la relation avec un contrat

Enfin, demandez à votre interlocuteur s’il a suivi une analyse ou s’il est supervisé par un pair. Dans ce métier où les jeux relationnels sont perturbants, un coach a intérêt à mener un travail sur lui-même. Ces points validés, demandez au candidat de vous parler de ses méthodes de travail et de ses outils (jeux de rôle, tests de personnalité, entretien…).
Si le courant passe entre vous, n’oubliez pas de formaliser vos engagements dans un contrat. Celui-ci doit notamment indiquer les objectifs de votre Coaching professionnel, sa durée, les résultats attendus et son coût. Et si, à ce stade, votre coach vous propose plus d’une vingtaine de séances, méfiance. Le coaching ne doit pas devenir une relation de dépendance !

25/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Coaching
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Êtes-vous un combatif ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations