Gérer l’opposition, prendre la parole en public ou conduire un changement...

Un homme qui écrit Non

Lors de mes interventions en coaching ou en formation, 3 grands types de demande reviennent assez fréquemment : Comment gérer l’opposition et les conflits ? Comment travailler la prise de parole en public ? Comment conduire et accompagner le changement ? Bon nombre d’outils existent aujourd’hui et peuvent véritablement vous aider à mieux gérer ces situations.

Cependant, à force de chercher la boite à outils universelle, qui nous permettrait de traiter des situations complexes de façon indolore, sans se remettre en cause, on en trouve rapidement la limite, et l’on risque de passer à côté de l’essentiel : le travail sur soi.


Voici donc quelques pistes de travail de Développement personnel pouvant vous aider à gérer ces situations de communication à enjeux.

1. Définir son objectif

Quel est votre objectif ? Quel est votre objectif minimal ? Que souhaitez-vous vraiment atteindre ? Qu’attendez-vous des autres ? Qu’attendez-vous que les autres fassent ? Que souhaitez-vous qu’il se passe après votre intervention ? Jusqu’où souhaitez-vous aller ?
Posez-vous ces questions en boucle jusqu’à ce que les réponses soient parfaitement claires et synthétiques, et revenez y régulièrement dans la phase de préparation, que ce soit d’un discours, d’un changement à annoncer, ou d’une situation conflictuelle.

De cette manière, vous développerez une vision claire de ce que vous souhaitez atteindre, vous vous projetterez dans cet état futur recherché et serez naturellement porté par des ressources tant conscientes qu’inconscientes.

2. Se recentrer ou rester centré

Dans ce genre de situation à enjeux, la peur ou le stress nous gagne et il est souvent difficile de rester centré sur soi et focalisé sur son objectif. Ne vous laissez pas « aspirer » par les autres. Reprenez possession de votre corps, plantez-vous là, bien stable face à l’autre, les muscles détendus et évoquez mentalement vos objectifs. Cette étape tant physique que mentale vous permettra de ne pas perdre vos moyens, de ne pas être déstabilisé et de faire part à l’autre de votre détermination.

3. Etre authentique, rendre cohérent nos pensées, émotions, paroles et actions

Il s’agit d’être parfaitement clair avec nos intentions, avec ce qui nous anime, d’être congruent et de rendre cohérent nos paroles avec le reste de notre être : nos émotions, nos pensées profondes, nos actions doivent être alignées avec les mots que nous prononçons. Qu’il soit verbal, para-verbal (la voix) ou non verbal (les gestes), notre message ne fait qu’un, et les différents niveaux de communication se renforcent mutuellement. Ce faisant, notre message est fort et impactant, nous sommes véritablement convaincants.

Bien sûr, cette congruence est particulièrement difficile à atteindre et il faut du courage : le courage de dire ce que nous pensons vraiment, le courage d’avouer nos faiblesses, le courage d’être authentique. Cependant, cette authenticité nous rend plus fort, et ne fait que renforcer et affirmer notre détermination. Ainsi, nous pouvons convaincre et captiver notre auditoire parce que nous incarnons nos propos, nous montrons notre détermination dans la conduite d’un changement malgré les obstacles, ou dans notre volonté de faire face à une opposition, malgré nos faiblesses.

4. Rester ouvert à l’autre

Certes, les personnes centrées et déterminées s’affirment naturellement face aux autres, mais il s’agit aussi de s’ouvrir et de savoir faire preuve d’Empathie. Ainsi, est-il important d’observer les réactions de son auditoire pour véritablement entrer en relation avec lui, ou de reconnaitre les bonnes raisons qu’ont les autres de s’opposer à nous ou au changement, pour mieux les appréhender et ne pas rompre la relation.

5. Rester flexible, jouer avec la relation

Il n’y a pas de Vérité ou de Réalité en matière de communication. Chaque interaction nous apporte une information sur l’autre, sur son cadre de référence, sur sa personnalité. Il s’agit ainsi d’accepter d’entrer dans le jeu de l’interaction, sans se bloquer, et d’oser différentes actions afin d’apprendre des réactions en face et de s’y adapter, toujours centré sur son objectif. Trop souvent, nous avons essayé d’en faire plus, sans jamais faire différemment, et « plus de la même chose donne plus du même résultat ». Dans des situations bloquées récurrentes, osez changer votre approche, sans attendre.
Ainsi, grâce à cette attitude, il est possible d’ajuster son discours et de ne pas décevoir son auditoire, de surprendre son adversaire et de trouver des solutions gagnant-gagnant, ou d’utiliser le fameux esprit de contradiction pour faire passer un changement.

Quoiqu’il en soit, le meilleur apprentissage reste l’action, alors osez expérimenter !

Laurence Mallet, Coach, formatrice et consultante
16/06/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Situations difficiles / Conflits
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Quel stressé êtes-vous ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire