Développement personnel

Le stress, une réaction naturelle d’adaptation

Homme qui se tient la tête, a l'air d'avoir des difficultés dans son travail

Mauvaise ambiance de travail, conflits hiérarchiques, surcharge de travail, délais réduits… Les facteurs de stress au travail ne manquent pas ! Mais comment définir le stress ? Explications du spécialiste et psychiatre Patrick Légeron.

Le stress, défini comme « une réponse de l’organisme en vue de s’adapter à toute demande de son environnement », a été formalisé en 1956 par l’endocrinologue Hans Selye sous la dénomination de syndrome général d’adaptation (SGA).


Contrairement à une idée reçue, le stress n’est donc pas une pathologie. « Comme pour la respiration, la digestion ou les défenses immunitaires, l'organisme dispose de ses propres moyens pour s'adapter aux pressions de son environnement », explique P. Légeron.

Dans la phase d’alerte, l’adrénaline aide à se mobiliser

Ainsi, face à un stimulus stressant, des réactions nerveuses et hormonales se déclenchent en nous. L’organisme réagit en trois phases.
La première phase d’alerte s’accompagne, notamment, d’une présence rapide d’adrénaline dans le sang qui entraîne des changements : la fréquence cardiaque augmente, la respiration devient plus profonde, la transpiration s’accentue, la digestion se ralentit. Dans cette situation, l’individu mobilise ses ressources pour s’adapter.

Dans la phase de résistance, l’organisme tient bon

Si la situation stressante perdure, l’hypothalamus et l’hypophyse du cerveau sont stimulés, ce qui libère des hormones appelées glucorticoïdes. Celles-ci provoquent une augmentation du taux de sucre dans le sang, favorisant l’endurance.

Dans la phase d’épuisement, l’excès de stress devient nuisible

Si le stress au travail devient trop élevé, l’organisme se retrouve débordé. Les mécanismes d’adaptation cèdent et des troubles apparaissent.
Au niveau physique, Insomnies, problèmes digestifs et maux d’estomac sont fréquents.
Au niveau psychique, irritabilité, problèmes de concentration ou de mémoire également. Avant d’en arriver là, mieux vaut adopter une bonne hygiène de vie. Au moins 7 heures de sommeil, des menus légers, une activité sportive régulière et des exercices de relaxation seront vos meilleurs alliés.

25/11/09
Retour au dossier
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Stress
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Quel stressé êtes-vous ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations