Développement personnel

Les ingrédients de l’affirmation de soi

S’affirmer de façon naturelle, respectueuse et efficace est un talent utile dans notre société et dans le monde du travail. De manière générale, depuis un certain nombre de décennies, nos comportements sont moins prescrits par des figures d’autorité comme les parents ou les supérieurs hiérarchiques. Nos rôles sociaux sont moins prévisibles, si bien que l’individu a la responsabilité croissante de définir lui-même son comportement dans ses échanges interpersonnels. Quelles sont alors les clés pour s'affirmer avec justesse ?

Qu’est-ce que s’affirmer ?

 
S’affirmer, c’est manifester ses désirs, ses convictions et opinions, savoir tout aussi bien faire une demande, que refuser, prendre le temps de l’écoute et de la réflexion dans l’échange. C’est aussi la capacité à se confronter à l’autre, à mener des négociations et traverser les situations de désaccord ou conflit, en gardant le respect de soi et de l’autre, en préservant la relation, et notre propre état émotionnel. 

Cette définition de l’affirmation exclut la contrainte, l’intimidation ou la manipulation, qui sortent du le registre du respect. Heureusement, nous n’avons pas besoin d’être affirmés en permanence ! Cela serait d’ailleurs épuisant, et suspect, voire impossible. Il n’en reste pas moins que s’affirmer est une capacité très convoitée. Pour s’en convaincre, il suffit de mesurer l’étendue de la littérature du développement personnelle sur le sujet, ainsi que les stages qui lui sont dédiés.

Les 5 éléments de l'Affirmation de soi

 
1. Utiliser sa Communication verbale et non verbale à bon escient 
Pour plaider une cause, convaincre, négocier, il est nécessaire de savoir s’exprimer. Cela implique de choisir le bon registre et de connaître le langage de l’autre. Il est également nécessaire d’être conscient des signaux que nous envoyons par d’autres canaux que le langage.
Par exemple, un médecin expliquant les dangers du tabac n’aura pas le même ton, la même gestuelle qu’un coach sportif encourageant une équipe.
Sans être esclave des apparences et n’être que l’habit et non le moine du dicton, nous savons tous que dans chaque environnement il existe des codes qu’il est bon de connaître pour choisir de les respecter, et dans quelle mesure.  

2. Comprendre la situation dans son ensemble, et du point de vue de chaque protagoniste
On s’affirme de façon relative à un contexte donné, et l’on s’affirme d’autant mieux à propos, que l’on connaît les enjeux, pour nous, pour l’autre. 
Ainsi, lorsqu’une situation nous pose problème et réclame que nous nous affirmions alors que nous n’en sentons guère l’énergie, une étape d’analyse du point de vue de chacun va nous aider à prendre de la hauteur, et nous inspirer sur le comportement que nous voulons adopter. 
C’est le moment de prendre du temps pour se poser les bonnes questions.

3. Avoir la double capacité de connaître nos désirs et de rester en contact avec eux, tout en développant l’aptitude à traverser la frustration
Connaître notre désir nous permet de nous sentir vivants, nous anime puissamment et nous centre. Dit autrement, avoir défini clairement son objectif tempère, sinon évite, la dispersion et l’hésitation.
Quant à l’aptitude à savoir traverser la frustration sans nous sentir abîmés, elle nous rend libre, elle nous allège. Et c’est parce que les êtres humains n’aiment pas trop faire l’expérience de la frustration qu’ils inventent des solutions alternatives à leurs objectifs, « le plan B ».

4.       Avoir la capacité de rester dans un état émotionnel acceptable, en dépit des tensions que l’échange peut faire surgir
La stabilité émotionnelle est une haute compétence humaine, plus vaste encore que le sujet de l’affirmation. Par rapport à la situation d’affirmation, la possibilité de se préparer est une aide considérable. 
Les jeux de rôle, dans les séminaires sur ce sujet, sont très aidant. Écrire pour soi est aussi un outil très puissant, ainsi que tous les exercices de prise de parole et de gestion du stress. (Respiration, posture du corps etc.)

5. Se sentir légitime
C’est-à-dire interagir avec l’autre à partir du sentiment de notre propre valeur ! En un mot, être ancré dans une image de soi positive.

Retrouvez Magali Combal : s’appuyer sur l’image de soi pour s’affirmer

24/11/14
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Connaissance de soi / Emotions ; Développement personnel
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Êtes-vous un combatif ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire