Méthode de coaching : prendre du champ… dans un jardin

Des mains qui tiennent une plante avec de la terre

Le coaching dans un bureau ne vous tente guère ? Evadez-vous dans un jardin ! Les études scientifiques le prouvent : la nature est l’endroit idéal pour réduire le stress, favoriser la créativité et la communication dans une équipe.

Explications d'une méthode de coaching par Jean-Luc Chavanis, consultant, auteur du livre « Ces jardins qui nous aident » (éditions Le courrier du livre).


La nature agit sur le stress

De nombreux chercheurs ont démontré les bienfaits de la nature sur la santé. En Allemagne, un programme de recherche a par exemple prouvé que la présence de plantes sur le lieu de travail favorisait la créativité et le bien-être, et réduisait le stress. 

Selon les théories de l’hortithérapie - qui se définit comme l’utilisation des plantes et du jardinage pour améliorer notre santé physique et psychique - la nature agit puissamment sur notre état. En quelques minutes, la tension artérielle et l’activité cardiaque diminuent, les muscles se détendent, l’activité électrique du cerveau ralentit. Résultat, cet état de bien-être facilite les échanges constructifs.

Coaching naturel

Cette méthode de coaching « hors des sentiers battus » peut s’avérer fructueuse dans bien des situations professionnelles. Des entreprises ont déjà expérimenté cette approche avec succès pour résoudre un conflit dans une équipe, remotiver des commerciaux, accompagner des salariés en souffrance ou, tout simplement, pour prévenir le stress de leurs collaborateurs. Au début, certains sont parfois sceptiques mais, très vite, la nature prend le dessus !

Une approche par la métaphore

Individuel ou en groupe, le coaching dans un jardin est profitable à plusieurs titres. Le fait de sortir des murs de l’entreprise permet aux uns et aux autres de prendre le recul nécessaire pour observer la situation professionnelle problématique. La règle du jeu consistant à s’exprimer par des métaphores, cette approche ludique et pudique favorise les échanges pacifiques, sans heurts entre collaborateurs. Les tensions s’apaisent, chacun verbalise son ressenti ou son stress, sans avoir l’impression de se livrer de façon trop directe. Ensuite, ces derniers sont invités à réfléchir à des situations concrètes, assorties d’un plan d’actions.

Se libérer de ses freins intérieurs

Dans le cadre d’un coaching individuel, ce type d’accompagnement peut se révéler utile pour permettre à un collaborateur fragilisé de retrouver confiance ou dépasser un obstacle professionnel. Le travail se réalise en 3 étapes :
- Première étape, « la promenade dans son jardin en friche », aide la personne à faire le point sur les événements passés. 
- Deuxième étape, « la promenade dans le jardin des possibles », permet ensuite d’observer sa situation sous un angle plus positif.
- Troisième étape, « le jardin désiré », aide à se construire un nouveau scénario professionnel. 

A la différence d’un bureau, un jardin est toujours en mouvement. Cette perception subtile s’enregistre dans le psyché, ce qui génère l’envie de bouger et de progresser.

Marie-José Gava, Médiatrice certifiée en résolution de conflits, Journaliste RH
21/10/10
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Coaching
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :