Développement personnel

Tenter une nouvelle expérience : le bien-être au travail ?

Un dessin avec un homme qui tient une pancarte New

Qu’est-ce que vivre une nouvelle expérience ? C’est permettre « l’irruption du nouveau » dans mon quotidien. Une expérience peut être voulue, attendue, désirée, subie, inattendue, indésirable… Tout dépend de mon état d’esprit au moment où l’expérience se présente.


Tenter une nouvelle expérience…

L’irruption du nouveau peut susciter en moi une palette d’émotions allant de la peur/angoisse/Anxiété à la curiosité/joie/plaisir.


Pour celui/celle qui est en quête de sécurité, tout ce qui est prévisible est béni. Son obsession : raccrocher ce qui ce produit ici-maintenant à un déjà-vu ou déjà-vécu.

Si je parviens à passer outre la tentation de la sécurité, si j’accepte de découvrir ce que je ne connais pas, si je décide de vivre l’expérience, accompagné(e) ou pas, d’adopter une nouvelle habitude dans mon quotidien professionnel, ce que je vis ici et maintenant me réjouit. Je vis une expérience que je n’avais jamais vécue. Je vérifie par moi-même l’impact de cette nouvelle habitude.

Etymologiquement, vérifier signifie « faire du vrai ». Si je constate que cette nouvelle pratique que je viens d’expérimenter est plus confortable pour moi que mon précédent mode de fonctionnement, je peux décider d’opérer un changement de la réalité de mon quotidien et d’adopter cette pratique comme habitude. Expérimenter. Vérifier. Adopter ou pas : c’est mon choix et c’est un choix en conscience.

… celle du bien-être au travail

A ce point de la réflexion, passons en revue les expériences susceptibles de me tenter. Il en est une que j’aurais vraiment envie d’essayer, depuis pas mal de temps, mais sans avoir osé jusqu’à présent : concilier travail et bien-être.

Tout le monde parle de développement durable pour la planète, l’environnement, l’entreprise… Mais personne ne se soucie de MON développement durable à moi : celui de ma personne ! Or, je sais pertinemment, et plus ou moins inconsciemment, que pour durer, j’ai besoin de me sentir bien. Particulièrement pendant les 8 ou 10 heures que je passe quotidiennement au travail. En prenant de temps de réfléchir à ma mission et mes responsabilités, je pourrais (re)devenir maître(sse) de mon temps au lieu de (toujours) le subir.

Il en va aussi de l’intérêt de mon employeur ! Mieux je me porte, plus je suis performant(e) dans la durée… Et si je lui proposais, à lui aussi, de tenter l’expérience ?

Isabelle Mégi Depardon, Consultante en organisation, management et optimisation du temps
19/04/10
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Développement personnel
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Quel stressé êtes-vous ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations