Gagner du temps

Communiquer en anglais au travail

Tableau d'école avec

Préparer une réunion ou une négociation n'est pas un souci pour vous. Vous faites cela tous les jours. Mais parler en anglais, c'est une autre histoire. Comment vous y préparer et gérer votre trac ?

A moins de parler anglais couramment, mieux vaut bien vous préparer si vous devez animer une réunion ou mener une négociation dans la langue de Shakespeare.


Maîtriser l'anglais des affaires

Pour vous familiariser avec le vocabulaire du milieu des affaires, lisez la presse économique anglo-saxonne. Si vous en avez la possibilité, regardez les chaînes d'information ou écoutez les radios en langue anglaise afin de faire votre oreille aux différents accents. Vous pouvez aussi préparer une liste des termes spécifiques à votre activité.
Si vous devez animer la discussion, balisez le terrain en préparant soigneusement votre intervention : présentation, message à faire passer, contenu de la réunion…
N'ayez pas peur de vous exprimer, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. construisez des phrases simples, donnez des exemples précis et parlez lentement.

Tenir compte des spécificités culturelles

Certains mots ou gestes naturels en français sont parfois déplacés dans une autre culture. Attention aux usages et aux coutumes de vos interlocuteurs.
Les Anglo-Saxons apprécient les réunions cadrées, présentant un ordre du jour précis, une liste des points abordés et un agenda bien défini. Ils sont également très attachés aux horaires. Ne perdez pas de temps en politesses ou banalités, ils apprécient l'efficacité.
Ne posez pas de questions fermées ou trop directes aux Japonais, ils seront très embarrassés pour y répondre.
Avec des Latins, prenez le temps de discuter.

Maîtriser son trac

Avoir le trac est une réaction normale quand on doit prendre la parole en public, qui plus est, dans une langue étrangère non familière.
« Si on ne peut pas l'éliminer, il faut faire en sorte qu'il ne paralyse pas », explique Arnaud Riou, formateur spécialisé dans les techniques de communication orale et comportementale.
« Pour gérer la difficulté supplémentaire liée à la langue, il faut encore plus se préparer à prévenir son trac : bien travailler sa respiration, adopter une gestuelle souple, une voix claire… Les exercices de visualisation sont très efficaces », conseille A. Riou. Vous préparez votre esprit à la situation en vous imaginant en pleine situation.

23/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Anglais professionnel
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Prise de parole en public : suis-je un bon communiquant ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire