Maitrisez les règles du repas d’affaires !

Une femme d'affaires au restaurant

Les déjeuners d’affaires en disent souvent long sur notre personnalité, notre comportement au travail et notre degré de savoir-vivre. Ce moment délicat peut être rédhibitoire ! Si vous conviez pour la première fois un hôte avec qui vous comptez nouer des relations de travail durables, mieux vaut être prêt !

Préparez l’invitation

Les règles de la bienséance, cela ne s’improvise pas ! Pour être sûr de ne pas commettre de bévues, commencez par vous renseigner sur les habitudes gastronomiques de votre vis-à-vis. Un simple échange téléphonique avec son assistance vous éclairera sur ce qu’il aime : restaurant « branché », exotique, végétarien ou du terroir. Il est aussi important de savoir s’il suit un régime particulier. Si votre planning vous le permet, prenez le temps d’aller repérer les lieux du déjeuner ou du dîner. C’est encore la meilleure façon de vous mettre dans le bain et de paraître plus détendu, le moment venu.


Le jour J, gare aux maladresses

A table, les occasions de se ridiculiser ou de passer pour un « gougnafier » sont nombreuses ! Aussi, veillez à ne pas choisir des plats à risques. Evitez soigneusement le poulet et autres volailles dont le découpage est périlleux. De même, préférez les macaronis aux spaghettis à la sauce tomate, aux éclaboussures garanties… Les crustacés, trop délicats à décortiquer, sont à proscrire. Enfin, optez pour la mâche, moins rebelle que la salade frisée imprégnée d’huile. En ce qui concerne le choix des vins, si votre invité hésite, demandez conseil au sommelier.

De votre côté, donnez l’exemple : ne choisissez pas les plats les moins chers, vous passeriez pour un pingre en affaires. De même, ne vous « lâchez » pas : le fait d’opter pour le menu le plus onéreux pourrait être interprété comme une tendance à ne pas regarder à la dépense.

Dialoguez de façon naturelle, mais étudiée

Pas question d’attaquer une négociation dès l’apéritif. Pour détendre l’atmosphère, quelques banalités d’usage sur la météo, l’hôtel de votre hôte ou la circulation en ville feront très bien l’affaire. Enchaînez en questionnant votre interlocuteur sur son parcours professionnel. C’est un bon tremplin pour aborder le sujet d’affaires qui vous préoccupe. Bien évidemment, vous veillerez à ne pas montrer de précipitation. Les négociations se concluent rarement autour de la table, en revanche, cela reste un moment idéal pour préparer le terrain. Ensuite, prenez date pour parler affaires autour d’une table de réunion.

Restez gentleman jusqu’à l’addition : votre invité ne doit pas avoir connaissance du montant à régler. Déposer discrètement sa carte de crédit à la réception est encore la meilleure façon de passer pour un partenaire d’affaires digne de ce nom.

18/07/12
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Relations clients ; Relations interpersonnelles
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Prise de parole en public : suis-je un bon communiquant ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations