Santé et travail

Je bois trop de café au travail, que faire ?

Tasse de café

Le café est un puissant stimulant du système nerveux qui améliore aussitôt la vigilance au travail à faible dose. Mais, attention, il augmente aussi le stress et l’anxiété ! Tout ce qu’il faut savoir pour modérer sa consommation.

Au travail, vous êtes accro au café et vous n’arrivez pas à décrocher ? Le fait de prendre conscience de ses méfaits vous y aidera peut-être !


Un faible intérêt nutritionnel

D’abord, sachez que le café est un faux stimulant qui agit comme un aliment sucré. « Il provoque un sursaut d’énergie, marqué par un pic d’hyperglycémie, suivi d’un coup de fatigue », prévient le coach sportif Bruno Da Cruz.
Par ailleurs, la valeur nutritionnelle du café est assez pauvre. En effet, cette boisson ne contient quasiment pas de glucides, de protides ni de lipides. De plus, ses tanins empêchent l’action positive des vitamines et du fer, contenus dans les aliments.

Des effets secondaires importants

Des études ont montré, qu’au-delà de trois tasses, le café ne stimulerait pas plus la vigilance. Pire, il augmente l’irritabilité et l’Anxiété de façon significative. Il devient donc contre-productif au travail !
De façon prolongée, l’abus de café provoque de nombreux troubles : Insomnies, nausées, palpitations, hypertension, confusion mentale, perturbations intestinales…
Vous avez pris conscience des méfaits du café, bien ! Maintenant, il vous reste à changer vos habitudes !

Des substituts à découvrir

Dans les magasins de produits naturels, des substituts sont connus pour leurs effets stimulants, la noix de cola ou le guarana, par exemple. La chicorée est aussi réputée pour son action bienfaisante sur la flore intestinale et sa capacité à combler les carences en fer.
Le thé est également plus salutaire que le café. Il contient de la théine (équivalent de la caféine) mais deux à trois fois moins que dans le café.
Vous ne pouvez vraiment pas vous passer de café ? Alors, préférez l’arabica contenant environ deux fois moins de caféine que le robusta.

En savoir plus : Les Petits Déjeuners des grands de la diététique, Jacques-Pascal Cusin, éditions Jouvence, 2003, coll. « Jouvence ».

25/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Forme et santé au travail
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
Derniers commentaires
Gange687 , le 15.12.2009  -  ne pas le renverser  
Le truc aussi est de ne pas le renverser sur son clavier...
Elodie , le 15.12.2009  -  substitut 100% bio  
Il est vraiment difficile de se passer de café au travail : en dehors de son effet stimulant,
il permet avant tout de faire une pause conviviale en milieu de matinée. J'ai entendu parler d'un substitut 100% bio et naturel, sans caféine : le café d'orge, apparemment très prisé au Japon, consommé froid l'été et chaud l'hiver. Est-ce que vous connaissez ?
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre poste de travail est-il ergonomique ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations