Le Document Unique au service de l’évaluation des risques psychosociaux

Un dossier

Au même titre que les risques physiques, chimiques ou d’incendie, les risques psychosociaux doivent également être évalués dans le Document Unique. Avec le renforcement de l’obligation de sécurité de résultat imposée aux employeurs, cet outil constitue un véritable levier au service de la prévention.

Evaluer les risques

Les troubles psychosociaux ne sont pas toujours faciles à identifier. Il faut donc se montrer vigilant sur les facteurs susceptibles de générer des situations de souffrance. Comme pour les autres Risques professionnels, les Risques psychosociaux peuvent et doivent faire l’objet d’une démarche d’évaluation afin d’envisager, ensuite, des mesures de prévention. Cette obligation, mentionnée dans le Code du Travail, suppose que les employeurs commencent par une évaluation fine des risques, en amont. Ce qui doit par exemple être passé en revue ?  L’impact d’un déménagement ou d’un réaménagement des bureaux, les procédés de fabrication, le bruit des machines, l’éclairage... Tous ces éléments peuvent avoir un impact sur le niveau de stress des salariés.


Adopter une démarche bien cadrée

L’inventaire des risques doit suivre une méthodologie rigoureuse. La première étape consiste à identifier les dangers qui pourraient avoir une incidence sur le développement des Risques psychosociaux. Par exemple, certains modes d’organisation du travail peuvent être des facteurs aggravants de stress. De même, des open-space mal conçus ou mal aménagés peuvent générer des tensions entre salariés. La seconde étape repose sur l’analyse des risques recensés, en mettant en avant ceux qui doivent traités de façon prioritaire dans l’année.

Retranscrire ces éléments dans le Document Unique

Les risques identifiés, il s’agit ensuite de les retranscrire dans le Document Unique. Obligatoire depuis 2001, ce dernier doit permettre de déterminer plus aisément les actions de prévention et les méthodes de travail visant à protéger la santé et la sécurité des salariés. Le travail consiste à rédiger des préconisations d’actions pour limiter les risques, voire les supprimer. Compte tenu du renforcement de l’obligation de sécurité de résultat auquel sont soumis les employeurs, cette démarche d’analyse des risques exhaustive est essentielle, contrairement à ce que pensent bon nombre d’employeurs qui ont tendance à ne considérer le Document Unique que comme une contrainte légale. Or, celui-ci constitue le meilleur outil permettant d’engager une politique de prévention efficace et pérenne. A condition bien sûr que les acteurs de la prévention s’attèlent à l’actualiser chaque année, en signalant  tous les changements susceptibles de modifier les conditions de travail. 

Marie-José Gava, Médiatrice certifiée en résolution de conflits, Journaliste RH
15/06/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Risques psychosociaux
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Prévention des risques psychosociaux : où en est votre entreprise ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire