Travailler en équipe

Comprendre la génération Y pour mieux la manager

Jeune homme souriant

Les jeunes de la génération Y ont entre 15 et 30 ans aujourd’hui. Face à leur arrivée dans les entreprises, les dirigeants et managers ne savent pas toujours comment les manager ! Quelques grandes lignes pour décrypter leurs comportements.

Un choc intergénérationnel

Un chiffre indique tout de suite l’importance du phénomène : 13 millions de personnes, soit 20 % de la population française, composent la génération « Y ».
Avant les « y » il y a eu les « x », qui eux-mêmes ont succédé aux « baby-boomers » de l’après-guerre.
Prenez conscience du changement introduit par ces jeunes pour mieux comprendre les tensions qui peuvent naître entre ces trois générations de collaborateurs.
L’entrée de ces jeunes sur le marché du travail occasionne de vrais bouleversements. Avec eux, en effet, c’est une nouvelle culture qui déferle dans le milieu professionnel. Nés avec Internet, ils vivent sur Facebook, sont des pros des blogs… et partagent un même état d’esprit.
Les entreprises doivent procéder à des ajustements pour développer avec eux la meilleure synergie possible dans l’organisation du travail.

Que recherchent les jeunes de la Génération Y ?

Ils veulent une entreprise conviviale et accueillante qui leur permette de concilier vie privée et vie professionnelle de manière flexible afin de pouvoir s’épanouir.
Ils revendiquent un droit à la créativité.
S’ils n’évoluent pas, ils sont prêts à aller voir ailleurs.
Ils sont accros aux nouvelles technologies sur leur lieu de travail.
Leurs employeurs ou leurs collègues de la génération précédente doivent valoriser ces talents pour en tirer tout bénéfice.

Des valeurs pas toujours partagées avec les générations précédentes

Ils ne partagent pas toujours les mêmes valeurs que leurs aînés, ce qui peut engendrer des problèmes d’intégration au sein des entreprises.
Ni l’ancienneté ni l’autorité ne sont des références pour eux.
Ils valorisent avant tout les compétences.
Ils refusent toute hiérarchie verticale et travaillent « avec » et non « pour » un supérieur.
Ils sont parfois vus par leurs collègues baby-boomers, complexés par leur manque de diplômes, comme arrogants.

Comment les manager et réussir leur intégration ?

Pour faciliter la transmission des savoirs et faire face au départ des baby-boomers, les entreprises vont devoir gérer différemment les carrières de ces nouveaux travailleurs aux valeurs si différentes. Elles doivent répondre à leur besoin de reconnaissance, de challenge, de développement mais aussi de mobilité. Car, si les « y » commencent à s’ennuyer en interne, on ne peut pas les retenir…

20/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Outils du manager
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous un bon manager ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire