La mauvaise foi ou l’ordre naturel des choses

Un homme avec les mains jointes

La mauvaise foi est une problématique assez courante, et pas seulement en entreprise. Qui n’y est pas confronté régulièrement, tant dans sa vie professionnelle que personnelle ? Qui peut se targuer ne n’être jamais ou que très rarement de mauvaise foi ?

Pourquoi nous arrive-t-il d’être de mauvaise foi ?

La mauvaise foi est, dans beaucoup de cas, un moyen instinctif et détourné, naturel en somme, que nous utilisons pour échapper à ce qui nous dérange et ne pouvons avouer pour diverses raisons. Il y a mauvaise foi à partir du moment où nous faisons ou disons des choses différentes de ce que nous pensons, des choses que nous gardons bien de dévoiler.


Cela touche aussi à une question de Confiance en soi et de degré d’authenticité que nous sommes prêts à mettre dans nos relations. C'est une erreur de stigmatiser la mauvaise foi. La plupart du temps, ce n’est qu’un moyen de défense. Le monde de l'entreprise, de par sa recherche de performance et ses exigences, exacerbe ce genre de comportement en nous confrontant à nos limites que nous n'osons pas ou que l'on ne nous permet pas toujours d'avouer. Comme l'écrivait déjà Platon : « Nul ne tend de son plein gré vers ce qui est ou ce qu'il croit mauvais. »

Pourquoi avons-nous tant de difficultés face à un interlocuteur de mauvaise foi ?

Un interlocuteur de mauvaise foi est avant tout quelqu'un que l'on ne comprend pas, voire que l'on refuse de comprendre parce que ses attitudes ou comportements nous dérangent, sont à l'opposé de nos propres valeurs. Il nous confronte, là aussi, à nos propres limites et à nos intolérances (mensonge, négation de l’évidence, incohérence, irresponsabilité, refus obstiné, égoïsme, flou, agressivité…). Ce n'est pourtant pas en portant des jugements sur notre interlocuteur que nous résoudrons les problèmes relationnels, mais c’est en le comprenant, plus précisément en comprenant son mode de fonctionnement, quel qu'il soit, que des solutions apparaîtront. Sommes-nous là pour juger ou pour travailler ?

Comment faire face à la mauvaise foi de ses collègues ?

Il y a deux grandes manières d’appréhender la mauvaise foi, et on lui préférera la seconde, bien sûr, même si la première peut être utile :
- La première est du registre de l'urgence : la mauvaise foi est déclarée et il faut pouvoir régler le problème posé par une situation que la mauvaise foi rend plus trouble et pratiquement insoluble. Cela consiste, un peu comme au judo, à entrer dans le mouvement de son interlocuteur en adoptant l’attitude dite du « faux-naïf ». On fait comme si notre interlocuteur était de bonne foi tout en questionnant de manière ouverte et paisible ses incohérences.
- La seconde manière relève du registre de la prévention. Elle consiste principalement à développer et entretenir le plus souvent possible une communication authentique (je dis ce que je pense tout en permettant aux autres de le faire également) et consensuelle (rester curieux, ouvert, nuancé, interrogatif, compréhensif et cohérent même si de prime abord, je ne suis pas d’accord).

A partir de là, trois conseils majeurs :
1/ Ne refusez ni ne sous-estimez jamais la dimension émotionnelle de vos relations avec vos collègues.
2/ Efforcez-vous de ne pas juger : observez, écoutez, comprenez... et trouvez une solution acceptable pour tout le monde. N’oubliez jamais que personne n’est parfait !
3/ Individualisez vos relations en vous adressant à la personne que vous avez en face de vous. Tenez compte de ce qu’elle aime et de ce qu’elle n’aime pas… sans vous oublier vous-même !

Frédéric Le Moullec , Coach en gestion du stress, développement relationnel et management
10/03/10
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Relations interpersonnelles ; Situations difficiles / Conflits
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Savez-vous vous mettre en valeur dans votre entreprise ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire
Notre sélection de Formations