Manager pour la première fois : les modèles à suivre

Jeune femme souriante

Participatif, directif, engagé, visionnaire… les modèles de management sont pléthores. L’essentiel est de trouver son style, tout en assumant son rôle de bon manager de façon responsable et efficace.

Etre nommé manager, avant de devenir bon manager

Il est nécessaire « d’habiter » cette nouvelle fonction.
Les collaborateurs attendent du manager un comportement légitime et responsable. Il n’est pas question d’arriver en déclarant : « Je suis le chef. »
Il existe de nombreux modes de management. A vous de trouver ou d’adapter le vôtre.


Différents types de management

- Le manager collectif ou participatif :
Il a pour qualité d’impliquer et valoriser ses équipes. Ce mode de management demande une disponibilité et une participation de chacun. Favorisant l’échange, il met en valeur les collaborateurs imaginatifs au détriment de personnalités plus réservées. Il est source de retard dans les projets.

- Le manager directif :
Sa première vertu est d’être rassurant, clair et simple. Il obtient des performances de ses équipes essentiellement par son autorité. Conséquence : ses collaborateurs disposent d’un degré d’autonomie réellement faible. Il est souvent réservé aux situations de crise.

- Le manager visionnaire :
On l’appelle aussi manager engagé. Il est perçu comme un guide qui montre le chemin. Il sait, par son discours, susciter les idées et la motivation.

- Le manager stratégique :
Ce manager privilégie la négociation permanente, l’échange d’informations. Il prend le temps d’analyser ou encore d’expliquer une situation. Revers de la médaille, ce manager passe une partie de son temps à argumenter, ce qui peut, par effet boule de neige, générer des conflits.

- Le manager déléguant :
Celui-ci laisse à ses collaborateurs une autonomie porteuse de motivation personnelle. Cette formule de management est possible avec des collaborateurs expérimentés, autonomes éventuellement lorsque le manager doit fréquemment s’absenter. La confiance est la base de ce management qui implique une réelle prise de risque du manager.

Alterner les modes de management

Lorsqu’on fait ses premiers pas en management, il est important de bien connaître ses forces et ses faiblesses. Si, par exemple, vous savez votre autorité naturelle assez faible, méfiez-vous d’un modèle trop participatif.
Mais un modèle reste un modèle ; le mieux est de les alterner.
En amont d’un projet, il est bon de laisser chacun exprimer ses idées. Mais lorsque vient le temps de les faire aboutir, il convient de reprendre les rênes.
Dans tous les cas, les relations basées sur la tyrannie ou l’émotionnel sont à exclure, tant elles appellent manipulation et jeux de pouvoir contreproductifs.

20/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Outils du manager
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous un bon manager ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire