Travailler en équipe

Savoir anticiper les conflits dans une équipe

Mains de salariés en face à face posées sur bureau

Les tensions humaines sont inévitables dans toute entreprise. Savoir les repérer avant qu’elles ne dégradent l’ambiance de travail est la règle d’une bonne gestion des conflits.

Désaccord sur des intérêts, divergences de points de vue… Dans l’entreprise, les sources de différends ne manquent pas ! Mais ces derniers risquent de dégénérer en conflits plus violents, voire en harcèlement, s’ils ne sont pas pris à temps. Au manager d’adopter une bonne gestion des conflits et d’anticiper.


Ne pas fermer les yeux sur les conflits

Dans un premier temps, il est nécessaire d’admettre l’existence des conflits au travail. « Nier le malaise aggrave les tensions entre les parties et risque de mettre en danger l’équilibre de l’équipe », prévient le consultant Bernard Gbézo, spécialiste de la violence au travail.
En effet, un conflit qu’on laisse s’accroître en appelle d’autres, avec une série de dysfonctionnements : rétention d’informations dans l’équipe, baisse de performance, rumeurs, médisances, Absentéisme

Identifier les signaux alarmants

Cette étape dépassée, le manager doit repérer les signes de tensions, en se rendant sur le terrain.
Que peut trahir un conflit masqué ? Des insinuations, des visages renfrognés, un bonjour matinal esquivé, des ordres péremptoires entendus dans l’équipe… Si vous constatez également que les émotions sont à fleur de peau à la moindre observation, c’est visiblement que quelque chose ne va pas.
Enfin, soyez attentif à d’autres symptômes moins apparents comme le défaitisme, l’humour noir ou le mauvais esprit. Ces indices peuvent masquer des frustrations ou une agressivité contenue chez certains collaborateurs.

Prendre la situation en mains

Le malaise débusqué, désamorcez la bombe. Un entretien entre les parties en conflit est conseillé.
Le manager va recueillir les points de vue avec neutralité, en pratiquant l’écoute active. Il doit être réellement à l’écoute des équipes et ne pas vouloir imposer sa propre vision de la situation. L’objectif n’est pas de trouver une solution à la hâte mais de chercher avec les parties en opposition la meilleure issue. Pour les personnes en conflit mais aussi pour le bien être de l’équipe.

23/11/09
Retour au dossier
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Situations difficiles / Conflits
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre entreprise favorise-t-elle le lien social ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire