Savoir féliciter ses collaborateurs

Des personnes qui se félicitent en se serrant la main

A une époque où le stress en entreprise fait la une de tous les journaux, où nous autres consultants sommes bien souvent appelés en « pompiers » pour éteindre les feux du stress, il faut sérieusement s’interroger sur le travail à faire en amont pour en finir avec ces situations difficiles. Apprendre à dire « bravo », sans arrières pensées, semble être un bon début.

Prendre le risque de féliciter

Certains managers ont peur de féliciter leurs collaborateurs par crainte d’un éventuel laisser-aller qui s’en suivrait. Bien sûr, comme beaucoup d’actions de management, il y a toujours le risque qu’une personne « abuse » d’une félicitation pour demander quelque chose en contrepartie. Mais la plupart des personnes sont sensibles à une reconnaissance verbale ou écrite et n’en profiteront pas.


Féliciter peut se faire en réunion pour une équipe, ou de façon individuelle.
Les managers savent bien que pour faire un recadrage, il est important de se poser avec le collaborateur concerné. Il en est de même pour féliciter. Un « bravo » dans un couloir ou devant la machine à café n’aura pas du tout le même impact.

Dans quel cas féliciter ?

Il n’existe, bien sûr, pas de liste exhaustive d’actions ou de résultats qui impliquent une félicitation. En revanche, on distinguera souvent 2 cas où féliciter son collaborateur est important et permet d’encourager, de motiver :
- Sur des résultats chiffrés (équipe commerciale, atteinte d’objectifs…) : dans ce 1er cas, il faut se baser sur du très concret et « chiffrer » la félicitation. « Pascal, bravo pour ce mois-ci, tu as réalisé 122% de l’objectif, c’est vraiment un excellent résultat ». Pour pouvoir féliciter, il aura fallu auparavant déterminer avec ses collaborateurs des objectifs SMARTE (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Relevant, Traçable, Ecologique).
- Sur des attitudes ou comportements qui permettent de faire évoluer la personne, l’équipe et même l’entreprise : « Bravo pour vos apports d’idées et votre attitude pendant cette réunion ».

Les effets secondaires

Un manager qui saura féliciter ses collaborateurs pourra beaucoup plus facilement recadrer quand cela est nécessaire. Les « trop gentils » ou « trop sévères » ont toujours du mal à entretenir le moral et la motivation des équipes.
Un collaborateur qui sait que quand son travail est bien fait, cela est reconnu par le manager et même la direction, sera toujours enclin à faire des efforts.
Féliciter de façon sincère et chaleureuse permet de faire baisser le stress en entreprise et de réduire le turn-over .
Tout le monde y trouve son compte : l’entreprise dans laquelle il fait « bon vivre », le manager qui aura une équipe motivée, et le salarié qui se sent reconnu dans ses efforts.

Quand on n’a pas encore pris cette habitude de savoir féliciter, il faut donc apprendre à le faire.
Ne réfléchissez pas trop à la façon dont vous allez dire les choses. Lancez-vous et surtout évitez les «  Bravo, mais… » !

Olivier de Launay, Consultant spécialisé en relation clients et management
01/04/11
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Outils du manager ; Gestion d'équipe
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
Derniers commentaires
lolo , le 01.04.2011  -  les félicitations c'est bon bon pour ...  
...les "jeunots" de l'entreprise, les anciens ne sont plus a l'école, on ne vie pas d'amour et d'eau fraiche, le principal ce sont les augmentations de salaire, les belles paroles ne nourissent pas un homme experimenté et qui sait avoir un peu de recul sur la situation
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Votre entreprise favorise-t-elle le lien social ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire