Travailler en équipe

Savoir communiquer avec délicatesse

Collaborateur smart et engageant, debout

Dans le cadre professionnel, on a affaire à des supérieurs, des collègues, des clients, des fournisseurs… qui ne se sont pas toujours levés du bon pied ! D'où l'importance de savoir être diplomate pour que les relations et la communication verbale restent cordiales.

Eviter les incompréhensions

Source de perte de temps mais aussi de conflits, les malentendus viennent souvent d'un manque de clarté dans la communication. Essayez donc d'être le plus précis possible. Terminez vos phrases. Evitez de dire « on » ou « les gens » car on ne sait pas de qui il s'agit !


Apprendre à dire non

Il est délicat de refuser certaines propositions dans le cadre professionnel. Pour autant, si vous apprenez à dire non en argumentant votre refus, il devrait être assez bien perçu. Proposez des alternatives à votre interlocuteur, en quête de solutions à sa situation. Surtout, distinguez bien la personne de sa requête. Votre interlocuteur doit bien comprendre que ce n'est pas lui que vous rejetez, mais juste sa demande.

User de tact

Toutes les vérités sont bonnes à dire à condition d'y mettre les formes. Redoublez de tact. Même si vous avez affaire à une personne de mauvaise humeur. Evitez de l'agresser par exemple ou de lui parler sèchement. De même, il est parfois utile de rappeler qu'il n'est pas poli de couper la parole à son interlocuteur ou de répondre à sa place.
Parler avec des sigles ou en utilisant un jargon professionnel inintelligible pour le commun des mortels peut aussi en énerver plus d'un ! Et quelle que soit votre fonction, essayez de ne pas adopter une position hautaine voire supérieure.
En cas de tension, rappelez-vous qu'un simple sourire arrange souvent bien les choses.

Annoncer un événement en douceur

Que la nouvelle soit bonne ou mauvaise, un manager doit savoir la délivrer avec des pincettes, si besoin est.
En effet, imaginez qu'un supérieur doive annoncer une promotion à l’un de ses collaborateurs alors qu'ils étaient plusieurs en compétition. Il va devoir faire preuve de diplomatie ! Dans ce cas, l'important est de bien rappeler le contexte, le cadre d'une telle compétition et d'expliquer ses choix.
Il doit toujours montrer que les « perdants » méritent aussi qu'on reconnaisse leur « bon » travail. Car s'il ne reste qu'un vainqueur, les nominés sont déjà arrivés jusque-là. Il faut donc bien leur rappeler tout le chemin déjà parcouru et qui, dans tous les cas, leur ouvre d’autres possibilités.

Accepter les critiques négatives

Plus vous avez de responsabilités, plus vous risquez d'être mal aimé et donc critiqué. Pour faciliter les relations, essayez d'être à l'écoute des préoccupations de vos collaborateurs, quitte à leur expliquer les tenants de vos décisions. Il est souvent préférable de crever les abcès par la communication plutôt que de faire la sourde oreille. Les critiques peuvent en outre être source de remise en question et vous aider à mettre en place des axes de réflexion pour améliorer votre Leadership.

23/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Relations clients
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous un bon médiateur ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire