Travailler en équipe

Techniques de team-building : ils racontent

Collaborateurs en éventail dans un champ

Stéphane et Alain sont managers. Si le premier a perçu les effets positifs du team-building sur sa gestion d’équipes, le second a connu une expérience moins enrichissante.

Stéphane, 38 ans, manager dans un laboratoire pharmaceutique

« Nous sommes partis 4 jours dans un village provençal. Nous avons fait de la varappe. Tour à tour, tu dois assurer ton collègue qui escalade la falaise. S’il décroche, c’est toi qui le retiens. La symbolique est totale en termes de cohésion d’équipe !


Nous avons fait aussi des exercices plus intellectuels. L’un s’appelait 360° : des collègues qui sont au même niveau que toi, d’autres à N+1 et d’autres à N-1 parlent de tes qualités, de tes défauts, de ce qu’il faut améliorer… J’étais d’abord hypersceptique, mais tu ressors de là avec un vrai plan d’action à mettre en place te concernant. Et puis, cela oblige à être honnête et factuel avec les autres. »

L’avis de l’expert
Cette expérience est constructive car elle confronte l’équipe à des épreuves physiques mais aussi intellectuelles. De retour au bureau, Stéphane pourra avoir une nouvelle approche des relations avec son équipe. D’une situation éventuellement polémique, il saura s’en sortir en disant les choses et restant factuel, comme il l’a fait lors du team-building.

Alain, 34 ans, responsable commercial dans le secteur industriel

« Mon expérience de team-building a consisté en une après-midi d’accrobranche. Au début, j’ai trouvé cela intéressant car c’était un moyen de parler sécurité, qui est essentielle dans nos métiers. Mais à un moment, l’un de nous a perdu tous ses moyens là-haut parce qu’il n’arrivait pas à se lancer sur un passage difficile.
Nous étions en bas, à l’encourager certes, mais la situation m’a quand même mis mal à l’aise. Au final, j’ai trouvé l’ensemble assez bidon. »

L’avis de l’expert
Une lecture positive voudrait y voir le dépassement de soi du collègue qui est en haut. Mais, comme Alain, je pencherai vers une lecture plus négative qui illustre ce qu’il faut éviter en team-building.
Il est anormal d’arriver à cette pression collective exercée ici par le groupe du bas. Cette mise en situation est trop extrême pour faire naître la compréhension mutuelle.

19/11/09
  Imprimer Imprimer Cet article sur votre blog
  Envoyer à un ami/collègue Envoyer à un ami/collèguePartager sur les réseaux sociaux : Facebook Twitter LinkedIn Viadeo
Liste d'articles relatifs à ce sujet : Gestion d'équipe
Notre sélection de formation en partenariat avec Comundi.fr :
 
Ne pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimerNe pas supprimer
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire.
Pour réagir à cet article, identifiez-vous ou créez un compte.

Newsletter
Test
Etes-vous un bon médiateur ?

Etre Bien au Travail : 5 bonnes raisons de s'inscrire